Upgrader Mageia



Introduction



Afin d'éviter de réinstaller Mageia de A à Z lors de l'arrivée d'une nouvelle version de la distribution, on peut upgrader notre version actuelle.
Ceci ne se fait pas sans risque évidement, prévoir les sauvegardes adéquates.

A noter :
J'utilise deux options facultatives avec la commande urpmi :
--download-all : Télécharger tous les paquets avant de procéder à l'installation.
--split-length=0 : urpmi installera "tout d'un coup", par défaut, il installe les paquets 8 par 8.

C'est un "avantage" pour moi d'utiliser --download-all, si on a de la place dans /var, puisque tous les paquets sont téléchargés avant l'installation. Ainsi, si la mise à jour, par exemple, du paquet gérant le réseau entraîne la coupure de celui-ci (pour cause d'une dépendance non-encore satisfaite), la mise à niveau se trouve interrompue. Mais ces options nécessitent assez d'espace disque disponible (taille totale des RPM à télécharger).

Si on n'a pas beaucoup de place sur la partition racine ou /var, on peut télécharger tous les paquets dans la partition /home qui a souvent plus de place en utilisant --download-all /home/urpmi.

Créer auparavant le dossier en root :
Code BASH :
mkdir /home/urpmi



Upgrader sa Mageia




De version stable en version stable (Mageia n-1 à n)



Méthode CLI (Ligne de Commande)




Préparation



Dans un premier temps, mettre à jour les dépôts, et mettre à jour son système complètement:

Code BASH :
urpmi --auto-update --download-all --split-length=0



Remplacement des médias



Supprimer les anciens médias:

Code BASH :
urpmi.removemedia -a


Ajouter les sources de Mageia n:

32bits


Code BASH :
urpmi.addmedia --distrib --mirrorlist http://mirrors.mageia.org/api/mageia.n.i586.list


où n vaut correspond à la nouvelle version de Mageia.

64bits


Code BASH :
urpmi.addmedia --distrib --mirrorlist http://mirrors.mageia.org/api/mageia.n.x86_64.list


où n vaut correspond à la nouvelle version de Mageia.

On réactive les dépôts supplémentaires qu'on avait auparavant, comme par exemple les Non Free, les Tainted ...

Lancement de l'upgrade



Ce que j'aime bien faire ensuite, c'est tester si ça passe:
Code BASH :
urpmi --replacefiles --auto-update --auto --download-all --test


Si on est juste au niveau de la place sur la partition racine et qu'on a une partition /home séparée, utiliser ceci :

Code BASH :
urpmi --replacefiles --auto-update --auto --download-all /home/urpmi --test


Puis si pas d'erreur, on upgrade:
Code BASH :
urpmi --replacefiles --auto-update --auto --download-all


Si on a utilisé la commande de la remarque ci-dessus, utiliser alors :

Code BASH :
urpmi --replacefiles --auto-update --auto --download-all /home/urpmi


Et on fini par un reboot.

Si on a stocké les RPM dans /home/urpmi on peut supprimer en root ce dossier qui ne sert plus

Code BASH :
rm -rf /home/urpmi


Penser à remettre les médias supplémentaires qui avaient été ajoutés avant (Google, personnels ...)


Méthode graphique



Lancer dans une console en root cette commande :

Code BASH :
mgaapplet-upgrade-helper --new_distro_version=n


n correspond à la future version de Mageia.

(Penser à ajouter une capture d'écran)


De version stable en version de développement (de Mageia n à Cauldron)



Remplacement des médias



Supprimer les anciens médias:

Code BASH :
urpmi.removemedia -a


Ajouter les sources de Cauldron:

32bits



Code BASH :
urpmi.addmedia --distrib --mirrorlist http://mirrors.mageia.org/api/mageia.cauldron.i586.list


64bits



Code BASH :
urpmi.addmedia --distrib --mirrorlist http://mirrors.mageia.org/api/mageia.cauldron.x86_64.list


On réactive les dépôts supplémentaires qu'on avait auparavant, comme par exemple les Non Free, les Tainted ...

Lancement de l'upgrade



Ce que j'aime bien faire ensuite, c'est tester si ça passe:
Code BASH :
urpmi --replacefiles --auto-update --auto --download-all --test


Si on est juste au niveau de la place sur la partition racine et qu'on a une partition /home séparée, utiliser ceci :

Code BASH :
urpmi --replacefiles --auto-update --auto --download-all /home/urpmi --test


Puis si pas d'erreur, on upgrade:
Code BASH :
urpmi --replacefiles --auto-update --auto --download-all


Si on a utilisé la commande de la remarque ci-dessus, utiliser alors :

Code BASH :
urpmi --replacefiles --auto-update --auto --download-all /home/urpmi


Et on fini par un reboot.

Si on a stocké les RPM dans /home/urpmi on peut supprimer en root ce dossier qui ne sert plus

Code BASH :
rm -rf /home/urpmi



Repasser en version stable lors de sa sortie : Passer de Cauldron à Mageia n:



Si vous êtes cascadeur comme moi à installer la prochaine version de Mageia lors de sa dernière béta ou la RC, les médias pointent sur la version de développement. Lors de la sortie de la version stable, il peut être intéressant de repasser sur celle-ci. Dans le cas contraire, vous restez sur la version développement.

Cette opération est à réaliser dans le mois de la sortie de Mageia n.
Si on attend trop longtemps, notre système Cauldron possèdera des paquets plus à jour que la version stable !!!!!


Dans un premier temps, retirer les dépôts de Mageia Cauldron.

Code BASH :
urpmi.removemedia -a



32 bits



Ajouter simplement les dépôts 32 bits de Mageia n (si PC 32bits)

Code BASH :
urpmi.addmedia --distrib --mirrorlist http://mirrors.mageia.org/api/mageia.n.i586.list


Il ne faut pas oublier de resynchroniser tous les paquets via :

Code BASH :
urpmi --auto-select



64 bits



Ajouter simplement les dépôts 64 bits de Mageia n (si PC 64bits)

Code BASH :
urpmi.addmedia --distrib --mirrorlist http://mirrors.mageia.org/api/mageia.n.x86_64.list


Il ne faut pas oublier de resynchroniser tous les paquets via :

Code BASH :
urpmi --auto-select



Penser à remettre les médias supplémentaires qui avaient été ajoutés avant (Google, personnels ...)
Cette page a été vue 24632 fois