Découverte de la console Linux

Introduction



Cet article à pour but d'introduire à la console et aux commandes essentielles, nécessaire à la survie du manchot sur Linux.


La console, comment y accède-t-on ?




Une vraie console ... texte (TTY)



Suivant les distributions, la "vraie" console est acessible via Ctrl+Alt+F1. Mais nous disposons de 6 consoles accessibles de Ctrl+Alt+F1 à Ctrl+Alt+F6.
La septième console (Ctrl+Alt+F7) est généralement l'interface graphique. Dans certains cas, il se peut que ce soit Ctrl+Alt+F1 qui soit l'interface graphique.
Il y a la console Ctrl+Alt+F12 qui est parfois active et qui affiche les logs système).


Une console ... graphique (PTS)



Suivant les environnements de bureau, on peut lancer une console "graphique". J'entends par là, une console qui se lance comme un logiciel.
Sous KDE, elle s'appelle Konsole et est accessible dans le Menu K => Outils => Konsole.
Sous GNOME, la console s'appelle Terminal, et est accessible en tapant terminal dans le launcher GNOME.


Découverte de l'interface



Une fois la console lancée, et l’utilisateur connecté, une ligne de ce style est présentée à l'écran :

Code BASH :
adrien@superlinux ~ $

  • adrien : c'est le nom d'utilisateur actuellement connecté
  • @ : ne signifie rien, il correspond au symbole "at" pour dire "chez" : soit adrien chez superlinux
  • superlinux : c'est le nom de machine
  • ~ : signifie le répertoire personnel.
  • $ signifie que l'on possède des droits utilisateurs. un # signalerait des droits adminstrateurs



Une console mange des commandes




Structure d'une commande



Une commande linux, se décrit toujours du même principe :

Code BASH :
commande  [OPTION]... [FICHIER]... 


  • commande est la commande à proprement parlé
  • OPTION est une option passée à la commande
  • FICHIER est un fichier sur lequel s'exécute la commande


Attention Linux est sensible à la casse. Ainsi, la commande ls permettant de lister le répertoire doit s'écrire ls et non pas LS ou Ls.

Il existe deux types d'options : les options courtes, notées avec un seul tiret puis une lettre (ex: -h) ou avec deux tirets puis un mot (ex: --help)


Que fait la commande ? Comment l'utiliser



Pour savoir comment s'utilise une commande, il existe deux moyens.

La méthode synthétique :
Code BASH :
commande --help


La méthode détaillée :
Code BASH :
man commande


Le man, pour manuel, peut parfois être très long. Utiliser les flèches pour naviguer dans le manuel, et appuyer sur q pour en sortir.


Exemple avec la commande ls



La commande ls permet de lister le contenu d'un répertoire.

Code BASH :
ls --help
Utilisation : ls [OPTION]... [FILE]...
Liste des informations à propos des FILE(s) (du répertoire actuel par défaut).
 



La commande sans arguments



Sans arguments, la commande ls liste le répertoire courant :

Code BASH :
ls
Bureau/  Documents/  Images/  Modèles/  Musique/  Téléchargements/  tmp/  Vidéos/


Les dossiers s'affichent en ligne, avec un "/" (slash) à la fin du nom.


Commande avec argument(s)



La commande ls possède de nombreux arguments. Testons le -l pour afficher au format long le répertoire:
Code BASH :
ls -l
total 32
drwxr-xr-x 2 1000 1000 4096 févr. 23 11:57 Bureau/
drwxr-xr-x 2 1000 1000 4096 févr. 23 11:56 Documents/
drwxr-xr-x 2 1000 1000 4096 févr. 23 11:56 Images/
drwxr-xr-x 2 1000 1000 4096 févr. 23 11:56 Modèles/
drwxr-xr-x 2 1000 1000 4096 févr. 23 11:56 Musique/
drwxr-xr-x 2 1000 1000 4096 févr. 23 11:56 Téléchargements/
drwx------ 2 1000 1000 4096 janv. 11  2011 tmp/
drwxr-xr-x 2 1000 1000 4096 févr. 23 11:56 Vidéos/
 


Je ne rentre pas dans les détails de l'affichage.

Une autre option à passer à ls est l'option -a pour voir même les fichiers cachés (ceux qui commencent par un point).
Code BASH :
ls -a
./             .bashrc   Documents/      .kde4/              Modèles/       .screenrc         .xsession-errors
../            Bureau/   .esd_auth       .local/             .mozilla/      Téléchargements/
.bash_history  .config/  .gconf/         .mdk-menu-migrated  Musique/       tmp/
.bash_logout   .dbus/    .gtk-bookmarks  .MgaOnline/         .pulse/        Vidéos/
.bash_profile  .dmrc     Images/         .mission-control/   .pulse-cookie  .Xauthority
 


Avec l'option longue, c'est --all
Code BASH :
ls --all
./             .bashrc   Documents/      .kde4/              Modèles/       .screenrc         .xsession-errors
../            Bureau/   .esd_auth       .local/             .mozilla/      Téléchargements/
.bash_history  .config/  .gconf/         .mdk-menu-migrated  Musique/       tmp/
.bash_logout   .dbus/    .gtk-bookmarks  .MgaOnline/         .pulse/        Vidéos/
.bash_profile  .dmrc     Images/         .mission-control/   .pulse-cookie  .Xauthority
 


Il est possible de passer deux paramètres, par exemple, le -l et le -a. On peut combiner les options courtes entre elles en mettant un seul tiret et toutesles lettres associées, compiner des options courtes et longues.
Code BASH :
ls -la
ls -al
ls -l --all



L'autocomplétion : Hé console, rempli moi jusqu'où tu sais



[code=bash][/code]
[code=bash][/code]
[code=bash][/code]
[code=bash][/code]
[code=bash][/code]
Cette page a été vue 3218 fois