Généralités système Linux

RÉFLEXION : Le partitionnement idéal pour un serveur Linux

Table des matières

Introduction



Dans cet article, j'expose brièvement le partitionnement que je réalise sur les serveurs Linux.
Ce n'est pas LA solution ultime mais je vous expose mon schéma.

J'ai effectué la même démarche sur les 2 systèmes de type serveur que je gère : Red Hat (ou base telle que feu CentOS et maintenant Alma Linux) et Gentoo.

Notions avant partitions



Tout d'abord, nous allons parler de table de partition.

On peut faire face à 2 cas de figure: BIOS ou UEFI.
1- Dans le cas du BIOS classique, la table de partitions doit être de type MSDOS. Cela implique une limitation maximum de reconnaissance du disque système à 2To et quelques.
2- Dans le cas d'un système UEFI, la table de partitions doit être de type GPT. Cela implique la création d'une partition "EFI" de type FAT32 avec le drapeau BOOT et ESP.

Je rajouterai dans le schéma de partitions une ligne pour la partition /boot/efi pour le second cas.

Si vous procédez à l'installation du système dans une VM, et que votre disque système n'excède pas 2To, vous pouvez partir sur du BIOS classique. Sachez que vous pouvez sans soucis ajouter un deuxième disque sur le système avec une table de partitions GPT.

Au niveau du schéma de partitionnement, on partira sur du LVM. Le LVM présente des avantages par rapport à du partitionnement standard, je vous invite à consulter l'article suivant : https://www.linuxtricks.fr/wiki/lvm-sous-linux-volumes-logiques

La base de ce partitionnement peut vous permettre de réaliser un Template pour vos serveurs dans le cas d'une infra virtualisée (99% des serveurs en entreprise aujourd'hui :D )

Le partitionnement idéal ?



Déjà, il n'y a pas de partitionnement idéal :)

Niveau disques



Dans le serveur Linux, je mets déjà un disque. Si besoin spécifique, je créé un deuxième disque et y mets les points de montage.
DISQUE 1 : Il servira pour le système et les besoins génériques. Nom du VG : rootvg
DISQUE 2 (facultatif) : sert pour des applis métiers éventuellement particulières. Nom du VG : datavg

ET C'EST TOUT.

Si vous manquez de place, c'est : On AGRANDIT LE DISQUE, on resize le PV et voila.
Si vous manquez de place, ce N'est PAS : On rajoute un disque et on extend le VG.

Il peut se poser 2 cas de figure :
- Usage de disque virtuels dynamiques (Thin Provision) : Vous pouvez surprovisionner. Disque grandit au fur et à mesure des données remplies. Utile pour la VM sur le PC pour test.
- Usage de disques virtuels statiques (Thick) : Utile en monde entreprise, plus performant, espace complet du disque alloué sur le stockage (datastore) dès le début.

Evidemment vous ne partitionnerez pas de la même manière si vous êtes en Thin ou Thick.

Nous on part d'une configuration Thick (donc du petit qu'on agrandit). Par conséquent, les tailles seront petites de base.



Niveau partitionnement



Je vais utiliser le système de fichiers EXT4.

J'ai une préférence sur celui-ci, pas forcément argumenté. Il est performant, robuste, stable, journalisé, s'agrandit à chaud.
Je le préfère à XFS car on peut réduire le système de fichiers à froid (au cas où) même si vu le nombre de serveurs que j'ai administrés, je n'ai jamais eu à faire ce type d'opération.
Cependant, si vous souhaitez utiliser XFS (choix par défaut de RedHat) vous le pouvez, il est aussi performant, stable, robuste et journalisé :)



Sur le disque contenant le système :

/boot : PARTITION - Type EXT4 - Taille 1G (souvent la première partition du disque, fait avec l'outil d'installation)
/boot/efi : PARTITION - TYPE FAT32 - Taille 100M (Uniquement si système UEFI, pas besoin de plus, le fichier EFI fait moins de 1 Mo)
/ : VOLUME LOGIQUE - TYPE EXT4 - Taille 15G
swap : VOLUME LOGIQUE - TYPE swap - Taille 2G (Et c'est 2G quelque soit la RAM de la machine. SWAPPER c'est MAL mais il faut quand même un petit espace au cas où).

Ça c'est la base. On va quand même éviter de multiplier les partitions, mais je déconseille un seul système de fichiers avec tout dedans pour éviter une saturation du système.

Voici donc ce que je créé en plus de manière obligatoire :

/home : VOLUME LOGIQUE - TYPE EXT4 - Taille 1G : Stockage des utilisateurs séparé. A agrandir si besoin.
/var/log : VOLUME LOGIQUE - TYPE EXT4 - Taille 1G : Stockage des logs séparés. A agrandir si besoin

A noter que je ne fais pas de /tmp séparé, il est nettoyé via des services activés par défaut tels que systemd-tmpfiles-clean et systemd-tmpfiles-setup (Sur Red Hat, et Gentoo)


Ensuite pour des cas particuliers, je peux créer POST-INSTALLATION SI BESOIN (mais pas systématiquement) :

/var/lib/mysql : VOLUME LOGIQUE - TYPE EXT4 - Droits mysql:mysql : Partition dédiée MySQL, plus facile à superviser. Taille en fonction des besoins. (éventuellement sur datavg séparé si grosse volumétrie)
/var/www/ : VOLUME LOGIQUE - TYPE EXT4 : Partition dédiée fichiers Web, plus facile à superviser. Taille en fonction des besoins. (éventuellement sur datavg séparé si grosse volumétrie)
/data/XXX/ : VOLUME LOGIQUE - TYPE EXT4 : Partition dédiée pour des données, par exemple NFS, SAMBA, FTP... Ici dans le VG datavg sur disque séparé.


Cas station de travail



Evidemment, dans le cas d'une station de travail, ça ne sera pas du tout pareil, les besoins sont différents (plus de logiciels et paquets), les matériels aussi.

Ce n'est pas le but de l'article ici mais juste pour info (LVM aussi, pas de multiboot avec Windows ou autre) :

/boot : PARTITION - Type EXT4 - Taille 1G
/boot/efi : PARTITION - TYPE FAT32 - Taille 100M (Uniquement si système UEFI)
/ : VOLUME LOGIQUE - TYPE EXT4 - Taille 30G (40Go si vous voulez installer une tonne de logiciels)
swap : VOLUME LOGIQUE - TYPE swap - Taille 2G
/home : VOLUME LOGIQUE - TYPE EXT4 - Taille LE RESTE : Stockage des utilisateurs séparé.

Si vous avez une configuration avec 2 disques, vous pouvez :
- Cas 1 petit SSD système + 1 autre SSD : Mettre le /home sur le deuxième disque
- Cas 1 SSD système + 1 HDD : Laisser le /home sur le premier disque de petite taille + créer une partition unique (pas de LVM) à monter dans /media/DATA, avec les bons droits pour le stockage de documents.
Cette page a été vue 3781 fois