Créer son propre dépôt RPM Pour Mageia

Cet article a été mis à jour, vous consultez ici une archive de cet article!



Introduction



Pour les packageurs du dimanche, comme moi, il nous arrive de se faire des "petits" paquets, pour notre propre besoin.
Je ne détaillerai pas ici la création de paquets RPM's, se référer à l'article Compiler ses propres paquets rpm avec Mageia.

Le but de cet article étant de mettre en place son dépôt de RPM.

Prérequis



Et bien en premier lieu, il faut .... un serveur, relié à Internet. Il n'est pas nécessaire qu'il tourne sur Mageia. S'il tourne sur Mageia c'est un plus, pour générer les informations sur les médias. Sinon, il faudra disposer sur le serveur d'un serveur SSH, d'un client Mageia, sur lequel est installé SSHFS.

Dans mon cas, je vais illustrer avec un serveur qui n'est pas sous Mageia, il est sous Gentoo, et je dispose donc d'un client Mageia.


Bien organiser son architecture



Il est important de bien structurer les futurs dépôts.

Par exemple, lorsque j'ai créé l'arborescence des dépôts MLO, voici comment j'ai fait ( C'est largement inspiré des dépôts officiels de Mageia :siffle:)

Code TEXT :
tree -d /media/mlo/Mageia/3
 
/media/mlo/Mageia/3
|-- i586
|   |-- core
|   |   |-- media_info
|   |-- nonfree
|   |   |-- media_info
|   |-- tainted
|       |-- media_info
|-- SRPMS
|   |-- core
|   |   |-- media_info
|   |-- nonfree
|   |   |-- media_info
|   |-- tainted
|       |-- media_info
|-- Testing
|-- x86_64
    |-- core
    |   |-- media_info
    |-- nonfree
    |   |-- media_info
    |-- tainted
        |-- media_info
 
22 directories
 


Ce qu'il est important de retenir, c'est de faire un dépôt 32 bits et un autre 64 bits.

Il existe des paquets dits noarch. Ceux-ci s'installent aussi bien sur une 32bits ou une 64bits. Le paquet est le même, les dépendances sont indépendantes de l'architecture.

Il y a deux solutions possibles :
  • Créer un dépôt supplémentaire noarch ou seront stockés ces paquets.
  • Ne pas créer de dépôt noarch et ainsi, placer ces paquets à la fois dans les dépôts 32 et 64 bits !


Enfin, créer un dépôt nommé SRPMS où nous stockerons les RPM Source (Source RPM).


Générer les informations des médias