News - Logiciels Libres

Quand un fan de KDE passe sous MATE !

Par , le dans Logiciels Libres - 12 Commentaires
Quand un fan de KDE passe sous MATE !
Bonjour à tous,

Aujourd'hui, je rédige cet article, quelques jours après mon passage sous MATE. Attention, ce n'est pas habituel, mais je vais en écrire beaucoup)

Utilisateur de KDE depuis près de 7 ans, avec au début, Mandriva 2010 (j'ai utilisé un petit peu Mageia 1 vers 2011 avec GNOME et que j'ai commencé avec Mandriva 2008 avec GNOME aussi)? Ce bureau très configurable commence à me lasser....

Je n'ai que peu personnalisé KDE, j'utilise la barre principale de KDE en haut, avec le menu classique, 2 raccourcis d'application, la liste des fenêtres ouvertes, la zone de notification, la météo, et l'heure. En bas, j'utilise un panneau KDE comme dock qui se masque automatiquement où je place mes lanceurs d'applications. Je préfère le panneau natif de l'environnement de bureau plutôt que de prendre un quelconque dock supplémentaire monopolisant des ressources...

Alors, je quitte KDE pour quoi ? Et bien pour MATE. Je regarde MATE depuis quelques petites années, cet environnement est simple, rapide et efficace, et personnalisable à souhait. Peut être pas autant que KDE, il n'y a pas de "gadgets" qu'on peut mettre sur le bureau ou d'autres trucs bling bling dans MATE, mais que je n'utilisais pas de toute façon dans KDE.

Je n'ai pas changé de distribution Linux, j'utilise toujours CLD (Caldulate Linux Desktop), c'est le même système depuis 2012-2013 sur ma machine, et je n'avais absolument pas du tout envie de réinstaller mon système, je n'ai pas que cela à faire. (ni le temps, ni l'envie de reparamétrer le tout, Optimus, ...)

J'ai donc installé MATE en plus de KDE, via cette magnifique commande (j'ai résumé ici tous les paquets installés) :

Code BASH :
emerge mate-base/caja mate-base/libmatekbd mate-base/mate mate-base/mate-applets mate-base/mate-applets-meta mate-base/mate-common mate-base/mate-control-center mate-base/mate-desktop mate-base/mate-menus mate-base/mate-panel mate-base/mate-session-manager mate-base/mate-settings-daemon mate-extra/caja-extensions mate-extra/mate-media mate-extra/mate-netbook mate-extra/mate-polkit mate-extra/mate-power-manager mate-extra/mate-screensaver mate-extra/mate-sensors-applet mate-extra/mate-system-monitor mate-extra/mate-user-guide mate-extra/mate-utils gnome-extra/nm-applet net-wireless/blueman 


Bien sûr, la transition à MATE ne s'est pas faite sans encombres, j'ai rencontré de gros soucis, notamment l'impossibilité de personnaliser MATE, sans quoi les panneaux devenaient tout vide. Après plusieurs pistes, j'ai trouvé le coupable, c'est le gestionnaire de connexion sddm qui ne lançait pas correctement MATE. J'ai donc installé lightdm et activé celui-ci en lieu et place de sddm :

Code BASH :
emerge lightdm-gtk-greeter


Et je vous le fais en one liner, mais j'ai édité le fichier avec vi :

Code BASH :
sed -e 's/sddm/lightdm/g' -i /etc/conf.d/xdm


La reconnexion s'est faite sans soucis, et les bogues de personnalisation ont disparu. J'ai noté, sous Calculate, l'absence de mate-tweak pour désactiver les icônes sur le bureau (les icônes sur le bureau m'insupportent !!!)

J'ai donc créé un paquet pour mate-tweak que j'ai importé dans mon overlay adrien-overlay , puis installé sur ma Calculate. Tout semble fonctionner correctement, je proposerai mon paquetage à l'équipe calculate d'ici peu de temps, si je ne rencontre pas de bogue majeurs (je n'ai pas eu le temps de tester toutes les fonctionnalités).

Mon environnement ressemble très fortement à celui que j'avais sous KDE, avec une panneau de MATE en haut, avec le menu classique, 2 raccourcis d'application, la liste des fenêtres ouvertes, la zone de notification, la météo, et l'heure. Je me suis même payé le luxe de rajouter le gadget de la température et de la vitesse de mon ventilateur). En bas, j'utilise un deuxième panneau MATE, plus épais comme dock qui se masque automatiquement où je place mes lanceurs d'applications.

Le double écran fonctionne bien, en mode étendu, je ne peux juste pas mettre 1 fond d'écran différent sur chaque écran, mais ce n'est pas très grave, car j'ai toujours des fenêtres en plein écran sur les 2 écrans (et donc, je ne vois jamais l'image d'arrière plan).

Pourquoi quitter KDE ?

KDE est un bon environnement de bureau, mais il y a quelques points qui m'agacent.

1 - Le chargement interminable de l'environnement de bureau. Sur SSD, une fois l'environnement chargé, et le conky lancé, je constate un "uptime" de 27 secondes. C'est beaucoup trop long pour un démarrage avec un SSD. Avec MATE, je note 10 secondes, sachant que je ne possède pas une connexion automatique, je saisis mon mot de passe à la main. Cela me rappelle quand j'avais fait un saut sous fedora Cinnamon qui avait un uptime de 7 secondes au démarrage. Si j'utilise un SSD, c'est pas pour, entre le temps où j'allume la machine et le temps où c'est chargé, faire 3 fois le tour du quartier.

2 - La gestion médiocre de l'USB et notamment MTP. En effet, il est impossible de transférer de manière correcte sur un téléphone Android via USB des photos, vidéos, musique, sans avoir un message du style "KIO s'est arrêté de manière inattendue". Alors, j'avais trouvé 2 alternatives : Caja + GVFS sous KDE (mais c'est bof), et KDE Connect. KDE Connect offre pas mal d'avantages, mais malheureusement, on doit disposer d'une connexion Wi-Fi pour transférer ses données (Wi-Fi qui n'est pas activé chez moi, donc je l'avais relancé pour l'occasion). Le Wi-Fi par définition n'est pas sécurisé. Une clé est cassable en très peu de temps, et puis, moins il y a d'ondes dans la maison, mieux on se porte. La lecture d'une image sur le téléphone (ou un partage samba) avec KIO, ça fonctionne en 2 temps : téléchargement du fichier, puis lancement du fichier. Sous MATE (ou Cinnamon ou GNOME), avec gvfs, il sait "streammer" et donc lit en direct.

Après, il y a d'autres points que je n'aborderai pas sur les dysfonctionnements, car ils sont vraiment mineurs, comme le non lancement de l'applet du son (1 fois sur 10), qui entraîne un non fonctionnement des touches multimédia, ...

Pourtant, KDE offre de très bonnes choses, comme la possibilité nativement de zoomer son écran, écrire sur l'écran le tracé de la souris, le terminal embarqué dans Dolphin via "F4", mais ces petits gadgets ne sont pas forcément bloquants pour moi pour changer d'environnement de bureau.

Pourquoi MATE ?

Et bien, je suis en phase de tests, et je pense que MATE est le meilleur pour mon utilisation. Pas le meilleur tout court, mais pour mon utilisation. Actuellement, c'est la version 1.16 que j'ai. Il est stable, reconnait bien mon matériel, la gestion du son est correcte, les outils de base dont parfaits, simples, rapides et efficaces.
Après, ce n'est pas parce que j'utilise MATE que je vais laisser tomber toutes les applications "Qt" au profit d'applications "GTK+". Clémentine, SMPlayer, et Alexandra pour les logiciels les plus courants, que j'utilise, sont irremplaçables pour moi. J'ai quand même troqué KWrite pour Pluma et Engrapa pour Ark, mais c'est tout à fait logique, ce sont des outils intimement liés à l'environnement de bureau.

Pourquoi pas XFCE, LxQt ou Cinnamon ou GNOME ?

D'abord, LxQt est basé sur de bonnes briques de base de KDE (dont KIO pour les transferts de fichiers) donc je vais rencontrer les mêmes soucis que KDE.
GNOME n'est selon moi pas ergonomique, et s'il faut rajouter une panoplie d'extensions pour le faire ressembler à ce que je souhaite, ce n'est pas le but. Il est de plus en plus systemdépendant, et Calculate n'utilise pas systemd, du coup, c'est beaucoup de modifs pour pas grand chose.
XFCE n'est pas non plus la bonne voie. Il se développe très lentement, n'utilise pas des technologies "à la mode" comme GTK3, du coup, certaines fonctions bien spécifiques ne fonctionnent pas (comme les touches multimédias de mon clavier, la mémorisation du double écran,...). J'ai testé plusieurs Live CD avec XFCE (et installé CLDX sur un DD externe) et j'ai toujours rencontré les mêmes petits soucis qui je pense vont me pourrir la vie à la longue. Après, côté personnalisation, je m'abstiens puisque je ne personnalise pas beaucoup mon environnement. Le gestionnaire de fichiers est trop "simple" à mon gout.
Pour Cinnamon, et bien, cela aurait pu être mon choix aussi. J'ai longuement hésité entre Cinnamon et MATE. Je n'ai pas réellement d'arguments pour dire pourquoi je n'ai pas pris Cinnamon et que j'ai pris MATE. Peut être une dépendance encore trop forte de certaines applications à GNOME, et ce qui fait que nous avons des applications GNOMEsques sous Cinnamon ne tirant pas forcément partie de l'environnement de bureau (L'accès aux options via un petit bouton, les barres de menu disparues...)

Alors bien sûr, avec MATE, il me manque les fonctions que j'appréciais sous KDE, comme le fait d'écrire sur l'écran ou le terminal embarqué dans Dolphin. Mais je peux m'en passer, pour mieux utiliser les + de MATE. Il existe toujours Guake pour avoir mon terminal à portée de "F12", l'application "Clémentine à distance" sur Android à la place de KDEConnect.

A l'heure actuelle, sur ma machine, KDE est toujours installé en parallèle de MATE. Cela ne pose pas de problèmes, ni de conflits. Si je vois qu'au bout d'un certain temps MATE me convient, je désinstallerai de ma Calculate les composants de KDE pour ne conserver que MATE.

Ce récit fut long, vous avez peut être pu me lire jusqu'au bout. Si vous souhaitez m'écouter plutôt que de me lire, vous pouvez réécouter cet article en cliquant sur la vidéo ci-dessous :

N'hésitez pas à sélectionner la qualité HD en 720p ou 1080p !



:magic: