News - Logiciels Libres

Je passe sous GNOME : Mes raisons, mes choix

Par , le dans Logiciels Libres - 7 Commentaires
Je passe sous GNOME : Mes raisons, mes choix
Bonjour à tous,

Cela ne vous a pas échappé, j'ai beaucoup parlé de GNOME récemment. En effet, je le disais le 28 Mars, le projet Gentoo annonçait une sortie de GNOME fonctionnel avec Open RC : Gentoo + GNOME 3.30 + OpenRC : Woow .

Ce projet est une révolution dans le monde Gentoo puisque GNOME est très dépendant de systemd. Là, le projet vise à être fonctionnel avec OpenRC (le système d'initialisation et de gestion de services alternatif à systemd sous Gentoo).

Pour rappel, la distribution que j'utilise, pour ceux qui ne me suivent pas, c'est Calculate Linux. Elle est disponible avec OpenRC uniquement. Elle est compatible Gentoo à 100% et offre les environnements de bureau suivants : Xfce, KDE, MATE, Cinnamon et LXQt. Il a existé une version GNOME mais qui a disparue vers GNOME 3.2 ou 3.4 je ne me rappelle plus, suite aux difficultés rencontrées avec l'absence de systemd.

GNOME est un environnement de bureau que j'apprécie, et mon PC alternatif qui était sous Fedora (GNOME) a basculé il y a 1 semaine sous Calculate Linux GNOME avec l'ISO que j'ai produite récemment. Sur cette ISO, je veux la rendre visuellement identique aux autres saveurs Calculate Linux, il y a donc quelques extensions activées, mais ce n'est pas ainsi que je personnaliserai mon GNOME.

Pourquoi basculer sous GNOME ?

Rappelez-vous, en Mars 2017, j'avais écrit Quand un fan de KDE passe sous MATE ! . Mes principales raisons étaient le support catastrophique des périphériques USB (notamment les Smartphones connectés via le protocole MTP), et la lenteur de démarrage de l'environnement. Mais il n'y avait pas que ces raisons...
J'ai longtemps été sous KDE. Après avoir commencé sous Mandriva (GNOME) puis migré sur Mageia (GNOME), j'ai basculé sur KDE puisque c'était la vitrine de Mandriva/Mageia. Ainsi, j'ai esquivé le démarrage ... raté? ... de la version 3 de GNOME. Puis j'ai subi KDE 5, avec son lot d'instabilités et de dysfonctionnements.

Pourquoi MATE donc à l'époque et pas GNOME ? Et bien parce qu'en 2017, je me sentais bien sur Calculate Linux (et je m'y sens toujours bien) mais GNOME était alors très systemdépendant....
Donc je n'avais pas beaucoup de choix. Xfce ? Non la pile GTK2 était encore très présente et certaines fonctionnalités de mon PC Portable à l'époque étaient inexploitables (touches de réglage de luminosité l'écran, la gestion du double écran, modifier le son, etc...). J'avais hésité entre MATE et Cinnamon puis choisi MATE car je m'étais dit que sur le long terme, si Cinnamon était assez dépendant de GNOME, la pile systemd pouvait rendre cet environnement incompatible avec Calculate, et donc j'avais écarté cette piste pour aller sur MATE.

J'étais bien sous MATE et MATE me convient. D'ailleurs, je m'étais défoncé pour proposer vite la nouvelle version de MATE Desktop sous Calculate Linux via mon "adrien-overlay-testing" ! Aidez-nous à tester MATE 1.22 sur Calculate Linux

Mais alors, pourquoi basculer sous GNOME !? Et bien parce que j'aime cet environnement de bureau. Pour cette partie je n'ai pas trop d'arguments en effet, c'est plus un ressenti. Il est aussi basé sur GTK+ donc je ne rencontrerai pas les soucis liés à l'époque au MTP.
Ce support de GNOME via elogind pour le rendre fonctionnel sur OpenRC a été un déclic, d'où mon investissement dans Calculate Linux pour proposer cette saveur GNOME. J'ai installé GNOME hier soir sur le PC, et j'ai constaté 1 crash de PulseAudio mais celui-ci me joue des tours en ce moment, et pas que moi d'ailleurs...
Certains jeux Steam n'ont plus de son comme L4D2 ou CS:GO. Il faut que j'enquête mais pour le moment, seul le fait de basculer sur ALSA permet d'avoir du son. C'est le seul souci que j'ai avec PulseAudio depuis fin Mars, mais je ne vais pas développer ce point dans cet article.

Ouh la la, quel pavé ! Oui on sent que j'ai envie d'écrire et d'extérioriser ce choix de changement d'environnement de bureau.

Alors on entend aussi dire que GNOME est lourdingue et non ergonomique. J'y viens...
1- Oui, il est peut être lourdingue mais il embarque tout avec lui. Un courrielleur, un calendrier, la météo, un agenda, un moteur de recherche de fichiers assez complet, un mode nuit nous dispensant de Redshift, et bien d'autres.... C'est aussi pour cela que l'ensemble est lourd, mais je préfère quelques Mo de RAM supplémentaires (environ 150Mo) et d'avoir un environnement clé en main, sans logiciels hétérogènes annexes. La cohérence du thème est respectée avec Adwaita, thème que j'ai défini par défaut dans les applications Qt5 telles que Kdenlive par exemple. Hé oui, j'ai abandonné mon Arc Darker pour Adwaita. Tout est uniforme, beau, et j'aime quand c'est homogène et harmonisé.
2- Aussi, on entend qu'il n'est pas ergonomique. C'est vrai, brut de décoffrage, c'est pas facile. Pour cela, j'ai ajouté 2 extensions. Dash-to-dock pour avoir un dock en bas avec les applications favorites (comme mon tableau de bord rétractable MATE et ... KDE à l'époque), et AppIndicator qui permet d'afficher les logos des applications dans le "systray" disparu (Telegram, etc etc). Je ne suis pas un utilisateur d'icônes sur le bureau ou autres personnalisations rocambolesques, du coup, certains manques de GNOME pour certains ne me posent pas problème.

On va donc tester ce GNOME 3.30 sur le PC en parallèle de MATE 1.22. Tout comme lors de mon passage à MATE depuis KDE, les deux environnement vont cohabiter sur le PC. Le GNOME installé est un peu allégé, puisque je n'installe pas toute la pile d'applications GNOME, afin d'éviter les doublons d'applications (Gedit/Pluma - MATE-Terminal/GNOME-Terminal - Engrampa/Fileroller - MATE-Calc/Galculator - etc....). Seul Nautilus, le gestionnaire de fichiers a été installé en parallèle de Caja (Celui de MATE), élément assez indispensable de GNOME.

Je pense tester le tout plus d'une semaine pour bien me rendre compte de ce qui va m'attendre avec GNOME. Vu que Calculate Linux ne propose pas de binaires, GNOME est compilé sur le PC, et ce qui est dispo en binaire est téléchargé depuis les dépôts. Ça évite une MàJ de 3heures car les paquets standards sont "binarisés".
La solution n'étant pas supportée officiellement sous Calculate Linux. elogind a été activé manuellement sur les paquetages concernés (et si je l'active sur tous, j'ai des dysfonctionnements), j'attends la migration vers GNOME 3.32 pour voir comment ça se passe et je basculerai définitivement sur GNOME (ou pas) lorsque la version 3.32 sera stabilisée chez Gentoo officiellement.

Ce laps de temps de cohabitation entre GNOME et MATE me permet aussi de remonter des bogues sur GNOME chez Gentoo.

On verra, à terme si c'est stable, et si ça l'est, je désinstallerai MATE. Si ça l'est pas, je reviens sur MATE. On verra bien de quoi l'avenir sera fait.

Dans tous les cas, je ne vais pas regretter cette expérience, car je sais qu'il y a du monde derrière Gentoo et GNOME ! Je ne m'aventure pas avec des logiciels maintenus par une poignée de personnes comme LXQt par exemple.

Pour finir ce long article, j'ai fait hier soir une petite vidéo expliquant tout cela de manière moins bien détaillée, mais vous pouvez regarder la vidéo sur Youtube (lien ci-dessous).

Et vous, que pensez-vous de tout ça ?

:magic:

N'hésitez pas à sélectionner la qualité HD en 720p ou 1080p !