News - Logiciels Libres

PC Fixe, je passe de Gentoo à Fedora

| | Logiciels Libres | 5 Commentaires | 1795
PC Fixe, je passe de Gentoo à Fedora
Bonjour à tous,

Comme vous l'avez vu dans le titre de cet article, j'utilise maintenant Fedora Linux sur le PC fixe. J'ai réalisé l'installation de la distribution début Novembre 2023.
A travers cet article, je vais expliquer mon choix, car dans le monde du libre, il faut souvent se justifier.
Ce billet de blogue permettra également à celles et ceux qui me demandent pourquoi de les rediriger ici.

Pour une fois, il va y avoir de la lecture sur le blogue, prenez un peu de temps devant vous, suivant la longueur de l'article.


Historique rapide de mon chemin de Linuxien "utilisation maison" sur mon poste principal :

J'ai commencé avec Mandriva 2008, et depuis, je n'ai plus quitté Linux en usage personnel.
Fedora Linux, je l'ai utilisé sur mon PC portable ASUS N76VZ de 2012 à 2015 avec l'environnement de bureau Cinnamon. Elle était en triple boot avec Mageia Cauldron KDE (qui était la future Mageia 3) et Calculate Linux KDE.
J'utilisais avant 2012 Mandriva puis Mageia et j'en étais content, cependant, lorsque j'ai acquis mon nouveau PC portable ASUS, il disposait d'une carte réseau filaire Atheros demandant un kernel très récent et disposait de la "nouvelle" technologie "Optimus" de NVidia, qui ne fonctionnait que manuellement avec "bumblebee" de façon assez aléatoire.
Sur ce PC, je n'avais pas retenu les bases Debian, Ubuntu et Linux Mint, j'avais des kernel panic au bout de 10 minutes d'utilisation. (système installé)
Calculate Linux était assez nouveau pour moi, et je suis resté sur Fedora Linux quelques temps, installant Fedora 17 et l'utilisant jusqu'à Fedora 20, où j'ai définitivement switché après, en monoboot sur Calculate Linux, car je m'y sentais bien.
En 2018, j'acquiers ma tour, montée en Belgique et apportée par Serge, avec qui nous avons fait plusieurs streams sur Youtube sur le sujet de Gentoo.
En janvier 2020, j'installe par curiosité Gentoo sur le PC Fixe, en chroot depuis Calculate, ce qui me permettait de travailler et installer Gentoo en prenant mon temps.
Fin 2021, début 2022, je ne sais plus exactement, à la suite de la bascule de Pulseaudio à Pipewire sur Calculate, je ne pouvais plus enregistrer de vidéo avec OBS Studio, le son grésille. Après une rebascule sur Pulseaudio, je décide d'utiliser définitivement Gentoo à la place de Calculate, pour avoir la maîtrise de mon système et des changements. C'est l'inconvénient d'une distribution "rolling release", les nouveautés arrivent au fil de l'eau, au travers d'une mise à jour banale. Sur une distribution fixed release, ces évolutions arrivent généralement au moment d'un saut de version, le changement est donc maïtrisé puisqu'on peut faire cette opération quand on en a envie.
Bien que les mises à jour de Gentoo, via compilation, soient parfois longues, ce n'est pas grave, puisque j'utilise régulièrement le PC lorsque je le mets à jour en même temps. Par exemple, si je rentre à 19h, et que j'utilise le PC jusqu'à 22h, bien que je mange entre temps, une grosse mise à jour n'excède pas 3 heures.


A propos du PC portable d'appoint :

Je possède un PC portable sur lequel j'avais aussi installé Gentoo. Il y avait cependant moins de logiciels car n'utilisant que peu l'ordinateur, je voulais minimiser le temps de mises à jour et ne pas le laisser allumé une nuit complète par exemple. En février 2023, je décide de basculer le portable sur Fedora. Cette machine étant allumée peu souvent, je passais plus de temps à l'allumer et la mettre à jour que de l'utiliser. Le cas d'usage est très différent du PC fixe, car c'est un portable d'appoint, pour partir en vacances, ou pour faire des formations Linux dans les établissements dans lesquels j'interviens.
J'en ai profité pour :
- chiffrer le disque au complet, car seule la partition home l'était auparavant
- installer les mêmes applis que sur le PC fixe, n'ayant plus de compilation j'ai pu harmoniser les applications.
J'ai créé un script à cette époque pour installer / gérer les logiciels et faire la post-installation de la machine. Ainsi, la config faite sur ce PC peut être réinstallée à l'identique rapidement ailleurs. J'avais ce type de script pour Gentoo, j'ai fait le même pour Fedora.
Caché :


fedo-fixe-script-postinst




A propos de l'utilisation du PC fixe :

J'utilise mon PC Fixe tous les jours, pour enregistrer des vidéos sur ma chaîne, mais surtout pour :
- travailler (mails, comptabilité auto-entreprise, démarches administratives, astreintes, télétravail, achat et tri de musique pour activité de DJ)
- me divertir (Twitch, Eurotruck Simulator, American Truck Simulator, surf sur internet)
- veille technologique et entraide (Telegram, Forums, Machines virtuelles).
Je n'ai clairement plus le temps ni l'envie de maintenir mon système d'exploitation. Si je veux apprendre, tester ou configurer, je le fais à travers de machines virtuelles. Je possède un PC portable dédié aux tests sur du matériel physique.
Bien que j'ai appris énormément avec Gentoo, et qu'elle fonctionne au poil sur le PC Fixe, c'était le moment pour moi de changer, car elle ne répond plus à mon besoin, sur mon PC quotidien.
Il y a des semaines où je n'ai clairement pas envie de "faire de l'informatique" à la maison en rentrant, j'en fais déjà tous les jours au boulot, ou quand je donne des formations, au minimum 39h par semaine.

Mi-octobre, j'ai adapté le script de post-install de Fedora Linux du PC portable à Alma Linux 9, car j'étais à la recherche d'une tranquilité. J'ai packagé les applications manquantes dans mon cépôt COPR "el-apps" ( https://copr.fedorainfracloud.org/coprs/adriend/el-apps ), mais le retour à GNOME40 était un peu violent. Même si je suis à la recherche de tranquilité d'administration du système, j'aime bien avoir des applications à jour, et de bénéficier des améliorations de l'environnement de bureau.
L'utilisation en tout flatpak ne me convenait pas, après avoir testé l'ensemble dans une machine virtuelle pour me rendre compte du cas d'usage.


Participation au challenge Fedora de Gaming Linux FR :

j'ai donc installé Fedora Linux 39 en participant au challenge "Fedora" lancé par VinceFF qui chapote l'équipe de Gaming Linux FR. Elle est présente en dual-boot avec Gentoo.
Régulièrement, cette communauté Linux autour du Gaming, mais pas que, lance des défis. Chacun peut participer en installant la distribution Linux sélectionnée. Le but est de maintenir le système durant un mois, et d'en dresser le bilan, avec des utilisateurs et usages différents.
Je ne participe pas à leur défis mensuels, car je n'ai pas de temps à perdre à réinstaller mon système tous les mois.

Cependant, j'ai souhaité participer à ce challenge pour plusieurs raisons :
- Je contribue à Fedora Linux
- Je baigne dans le monde Red Hat dans le cadre professionnel (de la vraie Red Hat, pas un clone aujourd'hui)
- C'est une distribution que j'aime particulièrement
- Je crontribue à Alma Linux qui est une dérivée de Red Hat, dont Fedora est sa distribution mère
- J'utilise Fedora Linux sur le PC Portable d'appoint qui me satisfait pleinement
- C'est une fixed release dynamique mais stable.
- Le timing du challenge était parfait avec ma volonté de stabilité.


Installation et personnalisation de Fedora :

Après avoir installé le système le 7 novembre au soir, et exécuté le script de post-installation dans la foulée, je me suis retrouvé avec un système opérationnel en 20 minutes (installation et post-installation).
Utilisant un schéma de partitionnement LVM, j'ai au préalable dupliqué mon /home (j'avais de la place sur le SSD). Avant il était commun entre Gentoo et Calculate Linux car je n'avais pas de soucis de version entre les 2 distributions. Calculate construit ses binaires avec ce qui est disponible sous Gentoo, et donc avec les mêmes versions de logiciels, d'environnement de bureau, ...
J'ai réutilisé le volume logique root de Calculate pour la racine de Fedora, et réutilisé le /boot de Calculate pour Fedora.
Bien que Fedora Linux ait écrasé Calculate Linux sur le PC fixe, cette dernière est encore sur d'autres machines pour les contributions à cette dernière.
J'ai réinstallé les mêmes applications natives Gentoo au format RPM et les mêmes Flatpak. J'ai conservé le même environnement de bureau, à savoir GNOME. Ainsi, la personnalisation des applications et de l'environnement n'était pas à refaire.
Le script est disponible sur githib à cette adresse : https://github.com/aaaaadrien/fedora-config


Problèmes rencontrés avec Fedora Linux :

Je n'ai rencontré que quatre problèmes mineurs :
1- OBS Studio installé sous forme de RPM chez Fedora ne propose pas le même plugin de sources web que OBS Studio de Gentoo. J'ai du remettre les 5 sources web manuellement (ce sont les décors pour les live, j'en utilise très peu, je n'aime pas trop les overlays chargés)
Caché :


fedo-fixe-obs



- Kdenlive possédait une zone blanche sur la fenêtre à onglets effets/composition. J'ai déclaré le bug en donnant la solution (dépendances manquantes) et cela a été corrigé en moins de 24h : https://bugzilla.redhat.com/show_bug.cgi?id=2248589
Caché :


fedo-fixe-kdenlive



- Les jeux Eurotruck Simulator et American Truck Simulator sont les 2 seuls jeux pour lesquels le plein écran ne se fait pas, la barre supérieure de GNOME Shell reste, et la barre de titre de la fenêtre s'affiche, décalant le 1920x1080 du jeu d'une cinquantaine de pixels vers le bas. Ces deux jeux ayant des informations importantes en bas de l'écran mais pas en haut, je déplace manuellement une fois la fenêtre avec Alt+F7, et je peux jouer des heures sans rebouger la fenêtre. Seuls ces deux jeux sont concernés, et uniquement sous Wayland, j'avais le même problème sous Gentoo + Wayland et d'autres utilisateurs utilisant Wayland ont remonté cela. Je ne souhaite pas repasser sur Xorg, ça ne me dérange pas plus que ça. Il faut attendre que SCS Software (l'éditeur du moteur du jeu) corrige le problème.
Lorsque le jeu se lance, ça donne ça :
Caché :


fedo-fixe-atsdefaut


Après déplacement avec Alt+F7 de la fenêtre sous la barre gnome-shell, cela n'empêche pas de jouer :
Caché :


fedo-fixe-atsaltf7



- Virtualbox : J'utilise aussi des machines virtuelles VirtualBox, dont certaines avec des interfaces sont en "bridge". L'interface réseau sous Gentoo s'appelait eth0, là c'est enp24s0. Donc VirtualBox m'averti juste que l'interface n'existe pas, et me propose de corriger le réseau au lancement, rapide et efficace :
Caché :


fedo-fixe-vbox




Utilisation, et retour sur l'expérience globale :

Depuis, je n'ai fait qu'utiliser le système et le mettre à jour. Visuellement rien n'a changé.
La dernière fois que j'ai éteint Gentoo, j'utilisais Xorg et Pulseaudio. Cette Fedora utilise Wayland et Pipewire, mais on ne se rend compte de rien.

Je vais conserver le système et continuer à utiliser Fedora Linux car j'ai retrouvé tout ce que j'avais précédemment.
Tous mes périphériques fonctionnent comme sur Gentoo (microphone BIRD UM1 USB, volant + pédales Logitech MOMO Racing)
Toutes mes applications sont là et fonctionnelles.
Tous les jeux Steam fonctionnent (J'utilisais Steam en Flatpak sur Gentoo pour éviter le multilib, j'ai donc installé Steam en flatpak pour Fedora également)
GNOME possède quelques fonctionalités supplémentaires, grâce à la présence de systemd sur Fedora notamment. Je peux aussi me connecter en RDP depuis le PC Windows 10 où je mix quand j'en ai besoin, ce qui m'évite d'utiliser Teamviewer, et ça fonctionne bien avec Wayland
Sur les extensions, j'ai retrouvé mes 2 extensions, à savoir dash-to-dock et appindicator. J'étais avec GNOME 45 sous Gentoo, c'est pareil sous Fedora, aucune surprises, d'autant que ce sont des extensions largement connues.
Caché :


fedo-fixe-gnome-custom



J'ai remarqué quelques améliorations côté performances avec Fedora, l'environnement de bureau GNOME est plus fluide. C'est un ressenti, je n'ai pas fait de benchmark à ce sujet. C'est pourtant la même configuration puisque mon dossier personnel a été dupliqué avec ses préférences.
En revanche, kdenlive est plus rapide au rendu, et c'est factuel puisque je suis en moyenne à un rendu de 20% de la vidéo totale (pour 15mn de vidéo, le rendu dure 3 minutes), là où sous Gentoo, le rendu était de 75% de la vidéo (ces mêmes 15 minutes de vidéo étaient encodés en 12 minutes). Comme pour GNOME, même profil de sortie, même format de vidéo. Même version de ffmpeg, de melt, de kdenlive. Seule la version du noyau a changé.


Conclusion :

Bref, une transition en douceur, qui est passée inaperçue, mais je ne me faisais pas de soucis avec Fedora Linux.
On le sait tous, c'est une distribution mère, la base de Red Hat Enterprise Linux, elle est stable et robuste. Bien que je la qualifie régulièrement de laboratoire de Red Hat, ce n'est pas une version Beta, et on l'a vu pour cette version 39, la sortie a été retardée à cause de bugs plutôt gênants.

En tout cas, j'espère que cet article vous a plu. Il était assez long, ce n'est pas souvent !

Aviez-vous senti que j'allais changer de distribution ?
Mon choix vers Fedora vous surprend-t-il ou vous le trouvez logique ?

N'hésitez pas à vous exprimer dans les commentaires !