News - Le sac de chips

Live Youtube sur Vivaldi avec Gaëlle : C'était excitant ! Ressenti et coulisses

| | Le sac de chips | 3 Commentaires | 443
Live Youtube sur Vivaldi avec Gaëlle : C'était excitant ! Ressenti et coulisses
Bonjour à tous,

Mercredi 6 Mai 2020, nous avons fait un LiveStream sur Youtube, consacré au navigateur Vivaldi. Je dis «nous» car je n'étais pas seul, j'étais accompagné de Gaëlle (que vous retrouvez sur le Télégram de Vivaldi et sur Twitter : https://twitter.com/gaelle_lo )

Je créé ce billet une semaine après, mais ce n'est pas pour revenir sur le contenu ou de faire un résumé du LiveStream (vous avez tout dans le descriptif de la vidéo), c'est surtout pour vous faire partager mon ressenti et ma satisfaction.

Si vous n'aviez pas vu ce live, vous pouvez le retrouver sur Youtube en cliquant sur l'image ci-dessous :

N'hésitez pas à sélectionner la qualité HD en 720p ou 1080p !



D'abord, ce n'est pas le premier direct que je fais sur Youtube à plusieurs.
J'ai animé sur ma chaîne :
- Le premier Live avec Akien, c'était pour parler de Mageia (Solo les 30 premières minutes, et Duo le reste) en Juillet 2017
- Un live de 2h consacré à Fedora avec Renault en Novembre 2019 (que j'ai rencontré aux RMLL 2018)
- Plusieurs Lives avec Serge (que j'ai rencontré plusieurs fois) consacrés à Gentoo en 2018 et 2019.

J'ai participé à plusieurs lives en tant qu'invité, sur des installations en direct de Gentoo, pour ma compétence au niveau de la compilation du noyau, avec Serge et les propriétaires des chaines concernées, comme English Bob ou Zebedee Boss.

Dans tous les cas, les lives à plusieurs, il y a un énorme boulot de préparation, où il faut :

Gérer la technique : Quel logiciel utiliser pour communiquer ?
Avec Akien, c'était Skype
Avec Serge, on a utilisé Framatalk, Jitsi, StreamYard.
Avec Renault et Gaëlle, c'était Telegram.
OBS a toujours été utilisé pour diffuser lorsque j'étais l'organisateur. Il a fallu faire des tests pour gérer les entrées sonores (volume, qualité).

Je n'utilise que de l'audio, jamais de vidéo et tous ces outils ont fonctionné correctement. J'ai une préférence pour la simplicité et la qualité de Telegram (le libre ou pas, je m'en fous royalement).

Préparer un script : Et donc planifier ce qu'on va dire, quand, comment.
Il faut savoir alterner les sujets, les «histoires» et les démos pour que ça ne soit pas trop monotone.
Prévoir les imprévus : Avoir un sujet jocker le temps de régler un éventuel problème technique de démo. (ou caler un sujet prévu mais qui n'est pas à enchaîner avec un précédent)
Anticiper les questions : Cela permet, quand la question est posée, de pouvoir répondre à la question et de parler en profondeur du sujet concerné.
Planifier le temps : C'est le plus dur car souvent, entre ce qu'on prévoit et ce qu'on fait, c'est différent.
Les répétitions : j'ai abandonné l'idée car on ne sait pas dans quel ordre ça va se dérouler avec les participants, les questions etc etc.

Le live doit être modulaire, pour ne pas donner une impression de désordre, tout doit se passer de manière fluide, même quand il y a un problème (technique, plantage, question qui vient sur un sujet qu'on a planifié plus tard, ...)

Communiquer pendant le live :
Et oui, durant le Live, j'étais aux manettes de la technique, des démos.
Gaëlle répondait aux questions, apportait des informations sur Vivaldi mais ...
... nous devions communiquer ensemble sans vous en faire part (noter les sujets traités pour ne pas causer 2 fois du même).
Et c'est là que Etherpad, notre outil de prise de notes collaboratif, nous a permis de communiquer, de barrer les sujets traités et de communiquer (pour le coup, on n'a pas utilisé le t'chat écrit de Telegram, on n'a préféré utiliser qu'un seul outil pour la simplicité. (ça aurait pu être un google doc, que ce soit libre ou pas, là je m'en fous aussi).

C'est tout ça qui permet de laisser à peu près cohérent l'ensemble, car on ne peut justement pas couper au montage !
Les 2 écrans sont utiles dans ce cas, même si tout le bazar (OBS, Notes, Telegram, Boites à Jingles, statut Youtube) est sur le deuxième avec une petite résolution de 1440x900 !

Même dans la planification et l'étude d'un script, on sait qu'on va «subir» tout le reste qu'on ne peut pas préparer (la modération, traiter les questions imprévues, gérer un truc non anticipé, comment réagir s'il y a un boom de spectateurs et qu'on ne peut pas suivre ?).

Pour 2h de live, avec Vivaldi, on a du passer avec Gaëlle 3 à 4h ensemble à préparer le travail (oui c'est long), et préparer des éléments de notre côté, en y passant 1h de mon côté. Sans doute plus pour Gaëlle qui a du se renseigner sur des points précis, car oui, on ne connait pas tout de sa société ou de son produit.
Ça demande plus de travail et surtout d'organisation que de faire un live tout seul. En solo, je gribouille les idées principales sur un papier et je laisse le tout se dérouler, ça permet d'avoir un live naturel, car j'improvise avec juste des idées maîtresses à traiter.

Ce live était excitant, c'était le meilleur !

Oui, c'était le meilleur ! J'ai d'ailleurs eu plus le trac que d’habitude avant de prononcer les premiers mots à 20h01 !
Certes, ce n'était pas parfait, quand on n'est pas dans la même pièce, il y a la latence de l'outil de communication et des cerveaux des participants :D (Dijon <-> Oslo ça fait loin)

Mais c'était le meilleur car il a été constructif ! J'ai appris des trucs moi même en direct, j'ai dit quelques bêtises, corrigées naturellement dans la foulée par Gaëlle.

C'était excellent, car je ne voulais pas monopoliser Gaëlle plus d'une heure et finalement on a été ensemble en direct jusqu'à 22h10 ! On a même fait un petit débriefe jusqu'à 23h !! On n'a pas vu le temps passer, on s'est amusé, les gens étaient intéressés. Nous avons eu (merci aux stats Youtube) 798 visiteurs, et une courbe de visionnements simultanés assez constante avec 140 à 150 visionnements du début à la fin ! Un pic a été enregistré à 157.

C'était excellent, car on s'est rendu utile, on a fait passer le temps à certains, d'autres ont appris, beaucoup ont échangés.

Il y en aura forcément un meilleur de Live, c'est sûr, car tout n'était pas parfait, mais je garderai cette soirée comme l'une des meilleures de ma vie de Youtubeur ! C'est une grande satisfaction. C'était encore plus excitant que d'ouvrir un paquet de Kinder Schoko-Bons !

Je tiens ici à remercier Gaëlle, car sans elle, ce live exceptionnel n'aurait pas eu lieu, et j'aurais fait un live moins bon, quelque soit le sujet.

Voilà, c'est un billet qui change de ce que j'écris sur Linuxtricks, parlant de logiciels libres ou de Linux, mais j'avais envie de vous le faire partager :-)

En espérant que mon petit blabla vous aura plu !