News - Logiciels Libres

GeckoLinux : Celle là, je suis allé la chercher loin ! Mais ça donne quoi ?

Par , le dans Logiciels Libres - Aucun commentaire
GeckoLinux : Celle là, je suis allé la chercher loin ! Mais ça donne quoi ?
Bonjour à tous,

ça faisait longtemps que je n'avais pas parlé de distribution basée sur ... openSUSE !

Et bien, je ne pourrai plus le dire demain !

Donc, comme dit, GeckoLinux est une distribution Linux basée sur openSUSE.

Alors ça donne quoi.
D'abord, pour la présenter rapidement, elle est originaire des États Unis, uniquement disponible en 64 bits, et proposant les environnements de bureau Budgie, Cinnamon, GNOME, KDE Plasma, LXQt, MATE et Xfce.
Il existe 2 éditions : La «Static» qui est basée sur la version Leap d'openSUSE et la «Rolling» basée sur la version Tumbleweed.

J'ai pris dans le tableau des téléchargements la première édition de la liste : Cinnamon. (comme quand j'ai commencé Linux où j'ai pris GNOME pour Mandriva car c'était la première de la liste).

Il faut bien noter le mot de passe de l'utilisateur du liveCD : linux (qui est le même que root).

Après une installation via l'installateur Yast2, un peu compliqué à mon goût, surtout pour la partie partitionnement si le disque est déjà partitionné, au premier redémarrage, on a quelques surprises.
J'ai noté que le clavier était encore qwerty sur l'écran de connexion et l'utilisateur du liveCD «linux» est encore là (je comprends pourquoi le choix par défaut était la connexion automatique ! :happy1: )

Dans Cinnamon, le clavier est aussi en qwerty....
Il y a sur le bureau un logiciel pour installer le support des langues, mais il ne francise que Mozilla Firefox et Mozilla Thunderbird :gene:
Les logiciels sont globalement récents, et plus ou moins traduits : LibreOffice, les logiciels GNOME, et VLC sont en Anglais. Clémentine en Français...
Les dossiers utilisateurs sont en Anglais aussi.

Un petit tour par Yast2 permet d'installer rapidement les traductions de LibreOffice, mais je n'ai pas trouvé pour GNOME.

Les mises à jour sont rapides.

Ah oui, le noyau utilisé est un 4.1 LTS.

Le partitionnement est très étrange, avec une partition racine en BTRFS (qui est encore en développement, mais dont les fonctions de base sont stables), et un /home séparé en ... XFS. On notera de nombreux sous-volumes BTRFS... pourquoi pas !

Le tout prend environ 450Mo de RAM, ce qui est convenable.

Que penser de cette distribution ?
Et bien moi même je ne sais pas trop.
Qu'apporte-t-elle vraiment par rapport à openSUSE ? Je ne sais pas.
Je ne vois pas trop l'intéret, surtout que le tout installé comporte quelques incohérences (traductions, présence du compte du liveCD, et j'oubliais, un GRUB par défaut sur la partition racine et non le MBR).

:merci: